Traghetto : Regard transversal sur l'économie et le management

Partenaires

Les partenaires de Traghetto

 

Parallèlement à ses activités professionnelles, dans un esprit de curiosité intellectuelle, de perfectionnement des connaissances, d’attitude de sérendipité et de désir d’échanger avec autrui, Christophe DUBOIS-DAMIEN participe à différents cercles de réflexion, dont les centres d’intérêts sont complémentaires. Son objectif est de favoriser, par une démarche transversale (1), l’émergence de concepts économiques et managériaux nouveaux et de connecter les hommes.

En ce qui concerne la présentation de ses partenaires sur le site Traghetto, pour des raisons de stratégie et de déontologie vis-à-vis de ses clients, Christophe DUBOIS-DAMIEN a fait le choix de ne pas communiquer (2) sur ses activités avec tous ses partenaires. Ainsi, par exemple, en 2006, il a participé à la constitution d’une équipe réduite de trois personnes avec à ses côtés  le responsable de la stratégie d’un grand groupe industriel français et un ancien officier supérieur de l’Armée Française, ayant participé à des opérations spéciales dans divers pays. Ce groupe opérationnel propose des missions stratégiques, ponctuelles et confidentielles, qui ne sont donc pas relatées dans le site Traghetto. C’est également le cas pour de nombreuses activités de CDD, administrateur du site.

Actuellement, parmi les nombreux partenaires avec lesquels Christophe DUBOIS-DAMIEN échange, figurent sur le site l’association des anciens de Sciences Po Paris, l’association des anciens de PriceWaterhouseCoopers, le Forum Atena et la Fondation Concorde.

-Forum ATENA, à la convergence des intérêts des entreprises et de l’enseignement supérieur dans le secteur des Technologies de l’information et de la connaissance.

Une des vocations de Forum ATENA est de promouvoir les « nouvelles » technologies au travers d'événements impliquant les acteurs de l’entreprise et le monde de l'enseignement. Forum ATENA mène de nombreuses actions et campagnes. Il suit divers dossiers de fond. L'association a mis en place des ateliers de travail, sur les sujets majeurs du domaine. Christophe DUBOIS-DAMIEN est le président de l’Atelier Intelligence économique.

Cette présentation est sommaire car le site Forum ATENA est très explicite et très riche.

 -Fondation Concorde

La Fondation Concorde est un think-tank indépendant. Il réunit universitaires, experts, femmes et hommes d’entreprises, travaillant ensemble au sein de commissions. Elle s’efforce de jouer un rôle de stimulation sur le plan des idées, qui sont transmises aux décideurs politiques. Des personnalités des mondes économique et politique sont les invités de petits déjeuners débats bimensuels.

La Fondation Concorde fut créée en 1997 à l’initiative de citoyens conscients de l’éloignement de notre société des méthodes de gestion, qui font partout la richesse des pays concurrents. Financée par les dons et cotisations de personnes physiques et morales, elle est indépendante de tout parti politique.

La prééminence de la technocratie dans l’espace politique laisse peu de chance à la naissance d’une société privilégiant l’initiative privée, le foisonnement et la croissance des entreprises. De nombreux députés ont peu à peu rejoint les rangs de la Fondation Concorde. Puis des personnalités des mondes micro et macro économique et des universitaires renommés sont venus compléter ses équipes.
Mais il n’est guère dans la tradition politique française de consulter ouvertement la société civile pour résoudre les problèmes du pays. Cette attitude constitue une exception culturelle supplémentaire puisque les autres pays de la planète le font. La réflexion économique, politique et sociale issue des think-tanks est devenue, dans les démocraties modernes, une composante indispensable à la décision dans un monde complexe imprévisible et rapide.
La mondialisation ouvre le champ politique à de nouveaux acteurs, y compris dans la France autrefois jacobine. Le retrait de l'Etat, notamment du monde universitaire, change la donne pour les think tanks.

Aux Etats-Unis, en Angleterre, en Allemagne, les think-tank jouent un rôle central dans la vie politique. En France, la réflexion politique a trop longtemps été confisquée par la haute fonction publique et les membres des cabinets ministériels. Notre pays doit réduire son retard et permettre à la société civile de participer pleinement à un enrichissement des débats. Telle est la vocation de la Fondation Concorde.

Son objectif est de stimuler le débat public et de contribuer, grâce aux nombreuses compétences réunies en son sein - plus d'une centaine d'experts, hommes et femmes d'entreprises, élus et universitaires - au renouvellement des idées nécessaires à l'évolution de notre société. Là se trouvent les conditions du bousculement de la pensée unique issue de nos structures qui souvent asphyxie les débats et réduit les choix.

Depuis plusieurs années déjà, la Fondation Concorde suit quelques lignes claires, qui font sa différence : refuser la reddition devant les dérives du politiquement correct de nos élites qui conduit par exemple à l'abaissement du système éducatif et  par conséquent à l'éclatement communautaire ; lutter contre le gigantisme irrésistible des structures dans certains secteurs qui accroît la financiarisation de l'économie et les inégalités ; refuser la mondialisation violente qui ridiculise nos chefs d'entreprises et humilie nos salariés. A à ces conditions et en acceptant des réformes audacieuses, parler de déclin de l’économie française est inadapté.

La Fondation Concorde a pour préoccupation permanente la compétitivité des entreprises, la création d’emplois, le développement économique.

(1) (2) Illustration de l'idée de transversalité et de discrétion dans l'oeuvre cinématographique de Claude Lellouch